De la Bresse au Jura, le temps d’un week-end

2 jours de libre, et hop, on est parti ! Récit de la découverte des voies vertes « La Bressane » et PLM « Lons-le-Saunier à Chatillon »

La voie verte « La Bressane » débute à Chalon-sur Saône. Pour une balade sur le week-end, nous partirons de Louhans jusqu’à son terminus, Lons—le-Saunier, soit environ 30 km. (Châlon à Louhans : 40 km)

Carte du parcours – Louhans (71) à Chatillon (39)

Arrivé à Louhans vers 10h00 samedi matin, nous laissons la voiture sur un petit parking à proximité de la voie verte (voir POI dans le fichier .gpx) Nos sacoches et la remorque sont remplies du matériel nécessaire pour 2 jours en autonomie et une nuit en camping.

Après la traversée de la Seille sur une passerelle, l’itinéraire évite le centre-ville. Le parcours alterne voie verte et routes partagées sur les premiers kilomètres et nous emmène rapidement dans la campagne Bressane.

 

La Bressane – Sortie de Louhans

 

Le revêtement et les équipements sont au « standard voie verte ». Quelques bancs mais peu de tables de pique-nique sur le trajet. 2 aires repérées en début et fin de voie verte. L’enrobé permet de rouler agréablement en tenant une petite moyenne de 15 Km/h. Les abords et intersections sont bien sécurisés.

Le paysage est une succession de points de vue sur les cultures et les champs.

La Bressane – Paysages

Les passages ombragés sont nombreux et les bois cachent quelques belles étendues d’eau très sauvage.

L’autoroute A39, construite récemment, coupe l’itinéraire. Le passage de cet obstacle se fait donc par un pont normalement destiné aux animaux sauvages !

Pour la plupart, les anciennes gares ont été rénovées en habitations.

La Bressane – Anciennes gares

Seul ouvrage d’art du parcours; un impressionnant et très haut viaduc à Montmorot

L’arrivée à Lons-le saunier est agréable, au milieu des bois. Le dernier km un peu moins car la voie verte longe les lignes de chemin de fer. Mais « la vache qui rit » vous accueille à la sortie de « la Bressane »

Usine “Vache qui rit” à l’entrée de Lons le Saunier

Pour éviter les axes à forte circulation, nous avons pris la petite rue en face. Ainsi, nous récupérons le centre-ville, ses places, le théâtre et le parc des thermes.

 

Lons le Saunier – Les thermes

 

Lons le Saunier – Parc et jet d’eau

Depuis Lons-le-Saunier, l’absence de fléchage « Voie verte PLM » peut rendre l’opération compliquée … Le plus simple, suivre Perrigny et grimper jusqu’à son église. Puis direction le parking du cimetière ou la voie verte débute. Attention montée à 13% sur près d’1km, jusqu’au départ de la voie verte.

La ligne PLM a été ouverte en 1891 pour relier Lons-le Saunier à Champagnole. Déclassée en novembre en 1953, elle a été réhabilitée en voie verte il y a quelques années par la Communauté de Communes du Bassin Lédonien. Aujourd’hui, la voie verte PLM est aménagée entre Perrigny et Chatillon et permet donc d’atteindre le 1er plateau du Jura (Lac de Clairvaux) soit 20 km. Pour la petite histoire: PLM, Paris-Lyon-Méditerranée est le nom de la société de chemin de fer qui, après privatisation en 1938, est devenue la SNCF.

PLM Perrigny – Vue sur Lons le Saunier

A son départ, cette voie verte longe les vignes. Puis, suivant un très faible dénivelé, de superbes points de vues sur la vallée de la Vallière, Conliège et Lons-le-Saunier.

PLM Conliège – Vue sur le Village

Cette douce montée (2-3%) en gravillon stabilisé permet de découvrir la reculée des monts de Revigny. Régulièrement, des panneaux donnent des informations sur la géologie, l’environnement, l’histoire … De très nombreux ouvrages d’art en pierre rendent l’itinéraire ludique et intéressant:

  • 6 tunnels en pierre (813m, 262m, 251m, 125m, 50 et 188m)
  • 1 pont métallique type Eiffel (74m)
  • 1 tranchée couverte (94m)
  • 1 viaduc (42m)
PLM – Tunnel de la Diane

Le tunnel de la DIANE est le plus long avec ses 900 mètres. Tous les tunnels sont éclairés.

L’énergie est fournie par une centrale photovoltaïque située à la sortie du tunnel de la guillotine.

Sur le trajet, des tranchées couvertes et un pont métallique.

PLM – Panorama et vue sur la gare de Conliège

 

PLM – Tunnel

 

PLM – Pont métallique entre 2 tunnels

 

PLM – Panorama

Le dernier tunnel est une propriété privée. Son propriétaire a transformé cet ouvrage en cave à vin pour le stockage et l’affinage. Il faut donc le contourner par un escalier. Une rampe a été aménagée pour faciliter le passage des vélos et remorques.

Escalier et rampe – La montée se fait sans trop de difficultés

 

PLM – En haut de la rampe

Environ 50 mètres dans un étroit sentier avant de retrouver une petite route et le sommet.

PLM – Contournement du dernier tunnel – ça va passer !

Le contournement est fléché sur de petites routes et chemins. L’arrivée sur le plateau (point le plus haut) nous emmène à travers des paysages Jurassiens très variés.

Le revêtement en enrobé est très roulant.

PLM – Ouvrages d’arts
PLM – Vers Chatillon

De beaux panoramas sur le trajet jusqu’au village de Chatillon.

PLM – En descendant sur Chatillon

A 5 kilomètres du lac de Chalain, l’un des plus beaux lacs jurassiens.

Fin de journée passée au Camping de l’Epinette et à la piscine 🙂

PLM – Camping les Epinettes – Piscine

Le lendemain, retour par le même itinéraire pour retourner à Louhans. Mais dans le sens de la descente !

Au total, un peu plus de 100 km (735m D+) sur le W.E. Mais surtout nous repartons avec l’envie de revenir au départ du PLM pour continuer l’aventure plus loin, vers Champagnole, et … +

Notes:

Ces 2 jours entre Bresse et Jura ont été très agréables. Le contraste entre la plaine et le milieu montagnard est saisissant. Autant par les paysages que par les températures. Surtout au petit matin …  Ce parcours est idéal pour qui souhaiterai vivre une 1ère expérience du voyage a vélo. La seule réelle difficulté est la montée de Perrigny pour atteindre le PLM (1 km). Le reste du parcours est très accessible. Nous avons croisé des familles avec des enfants.

Pour l’hébergement: Camping *** Domaine de l’Epinette à Chatillon, presque à la sortie de la voie verte.

Grand camping en bordure de l’Ain. Le cadre est agréable, les emplacements sont répartis sur des terrasses dans la pente boisée. Piscine chauffée. Petite épicerie pour le ravitaillement et pizzeria/bar. Pas de commerces a Chatillon.

Fichier .gpx: Bressane – PLM

3 réflexions au sujet de « De la Bresse au Jura, le temps d’un week-end »

  • 21 août 2017 à 21:07
    Permalink

    Bravo à tous les deux, vous êtes SUPER pédalos & les paysages sont magnifiques ainsi que les ouvrages construit par nos Anciens !
    Nous reconnaissons les pieds en éventail ! ! ! au bord de la superbe piscine !
    Bisous & à la suite
    NOUS

    Répondre
  • 9 juin 2019 à 15:42
    Permalink

    Bravo
    Cet article donne envie de faire cette balade
    Par contre difficile de determiner si cela est possible avec un vélo de route ou s il faut mieux prévoir un VTT
    Qu en pense les pratiquants de ces deux voies
    Merci de votre experience

    Répondre
    • 11 juin 2019 à 06:05
      Permalink

      Bonjour,

      Sur la première partie, il est possible de faire le parcours en vélo de route. Sans problème, c’est très roulant (bitume). Mais difficile sur la portion de montagne (Lons le saunier). Le sol est en gravillon et certains passages pourraient être délicats. Mais pas impossible. VTC/VTT/Trekking sont idéal sur le parcours. Bonne ballade

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.